J’interpelle mes élus locaux

L’ensemble des activités menées sur nos territoires génère des gaz à effet de serre. À tout moment, en tant que citoyen, chacun peut s’impliquer pour faire évoluer les politiques définies par les élus locaux, dans les communes, les intercommunalités, les départements ou encore les régions.

En tant qu’habitant d’un territoire, on peut jouer un rôle pour mobiliser les élus pour qu’ils s’engagent dans une vraie politique locale sur l’énergie et le climat.

Que faire concrètement ?

  • La première chose à faire est d’échanger avec d’autres personnes qui veulent aussi voir les questions liées à l’environnement davantage prises en compte dans les politiques locales, afin de se rassembler et d’avoir plus d’impact auprès des élus. Organiser des débats, des projections de films, une fête des jardins, etc. sont des moyens simples et efficaces de fédérer des personnes impliquées. On peut s’appuyer sur les associations et réseaux locaux existants pour ne pas démarrer de zéro.
  • Contacter les élus en charge du climat ou de l’environnement ou directement le Maire ou le Président de la collectivité concernée afin de leur demander un rendez-vous. C’est leur rôle, en tant qu’élus, de recevoir les citoyens pour écouter les demandes.
  • Montrer des initiatives qui fonctionnent, par exemple au niveau d’un quartier. Cela permet à la fois de prouver que des citoyens sont volontaires, que cette question leur importe – et qu’elle importera dans l’isoloir – et que cette expérience peut être reproduite sur le territoire si la collectivité s’y met. De plus, les citoyens sont régulièrement invités à participer aux instances de concertation locale comme le Conseil de Développement ou à donner leur avis sur des projets particuliers.
  • Ces dispositifs sont pensés pour faire entendre la voix des habitants, afin d’impulser et de participer à des projets climat-énergie. Chacun peut ainsi co-construire des projets locaux ambitieux allant dans le sens de la limitation des émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la démocratie locale !
  • Enfin, en amont des élections locales ou régionales, on peut interpeller les candidats sur leur politique climat-énergie et proposer des améliorations à leur programme, par exemple à partir du travail qu’effectuent régulièrement des associations comme le Réseau Action Climat ou ses membres.

Une fois les nouvelles équipes installées, n’hésitez pas à leur rappeler leurs engagements.

D'autres solutions #Et aussi