Je change de banque

Loin d’être neutre en carbone, notre compte en banque peut être une source de pollution. Certaines banques utilisent l’argent que nous leur confions pour financer et investir dans des projets fortement émetteurs de CO2, aggravant ainsi la crise climatique.

Les clients ne sont malheureusement pas les mieux informés de ce que font les banques de leur argent. L’opacité règne souvent, et hormis la Nef, aucune banque ne publie l’intégralité des activités et entreprises qu’elle soutient. Elles communiquent en revanche largement sur leurs soutiens aux énergies renouvelables pour gagner la confiance de leurs clients.

Que faire concrètement ?

Toutes les banques n’ont pas les mêmes pratiques et il est possible de changer de banque pour choisir un établissement qui ne finance pas les énergies fossiles. La première étape est de s’informer ! Les outils existent, comme par exemple le guide Climat “Comment choisir ma banque ?” des Amis de la Terre qui dresse un classement des banques françaises selon les impacts sur le climat des activités qu’elles soutiennent.

Changer de banque est une manière de mettre notre argent au service de la construction d’une société qui correspond à nos valeurs. Mais c’est aussi un moyen pour signaler aux grands groupes bancaires qu’on n’accepte pas que notre argent mette en péril les futures générations et qu’il est temps de mettre un terme à l’ère des énergies fossiles.

Chacun peut agir, en demandant à sa banque de se retirer des énergies fossiles et en l’avertissant que si elle ne met pas un terme à ses financements au charbon par exemple, elle risque de perdre un(e) de ses client(e)s !

3
Les banques françaises émettent (indirectement) plus de trois fois les émissions territoriales de la France (source : Les Amis de la Terre).

D'autres solutions #Et aussi