Emplois [+3]

Collectivités locales : quelques bonnes résolutions pour la transition !

Les impacts du dérèglement climatique sont d’ores et déjà nombreux sur nos territoires. En cette fin d’année 2021, le Réseau Action Climat invite les collectivités territoriales à prendre de bonnes résolutions pour les années à venir et à engager la transition ambitieuse et nécessaire grâce à des outils clés en main !

Carte de France

Gels précoces en avril, développement du moustique tigre via l’adoucissement du climat, fonte des glaciers et de la couverture neigeuse, hausse des températures et des incendies dans le Sud etc.

L’urgence d’agir au niveau local est d’autant plus impérative que l’action prévue et engagée est pour le moment insuffisante. En 2021, 250 plans climat locaux qui fixent des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (PCAET) ont été adoptés et leur analyse montre qu’ils ne répondent pas aux objectifs nationaux en matière de climat et d’énergie : 

  • Seulement la moitié des plans climat locaux analysés (49%) ont un objectif de réduction de la consommation d’énergie finale pour 2030 au moins aussi ambitieux que l’objectif national, qui est lui-même insuffisant pour rester sous la barre des +1,5°C.

  • Seul un plan climat local sur dix a un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de plus de 82 % d’ici 2050, ce qui est compatible avec l’objectif national

De bonnes résolutions doivent être prises immédiatement par les collectivités, et pour les réaliser de nombreux outils existent permettant de conduire, piloter, définir sa politique locale, d’estimer le nombres d’emplois créés ou encore d’identifier les actions et étapes à mettre en œuvre.

Devenir un “Territoire Engagé Transition Écologique” !

Qu’est-ce-que c’est ?

Lancé en septembre 2021 par l’ADEME, le programme Territoire Engagé Transition Écologique est un accompagnement sur les démarches de transition écologique, destiné aux communes et aux EPCI (Établissement public de coopération intercommunale).

Ce programme est le fruit du rapprochement de deux labels existants et complémentaires :

  • Le Label Climat-air-énergie anciennement Cit’ergie. Ce label est composé de plusieurs centaines d’actions à réaliser dans 6 domaines différents, formant le référentiel Climat-air-énergie , avec lequel le Réseau Action Climat travaille.

  • Le Label Economie Circulaire

Le programme Territoire Engagé Transition Écologique peut répondre à la fois à des besoins de territoires volontaires mais aussi pour des collectivités obligées et d’ores et déjà engagées.  

Concrètement, le programme Territoire Engagé Transition Écologique permet aux collectivités de repenser et d’améliorer :

  • la performance énergétique des bâtiments publics et de l’habitat privé
  • la mobilité durable 
  • les énergies alternatives aux énergies fossiles
  • la réduction, la collecte et le recyclage des déchets
  • l’exemplarité des commandes publiques
  • la sobriété dans l’utilisation des ressources naturelles

Pourquoi l’utiliser ?

  1. Définir la stratégie climat air énergie du territoire et élaborer et mettre en place pas à un programme d’action. Vous pouvez retrouver sur cette page toutes les activités à réaliser en tant que collectivités pour parvenir à une trajectoire ambitieuse. 

  2. Évaluer et faire le suivi de la démarche climat air énergie. Les collectivités peuvent s’évaluer de manière autonome en remplissant le référentiel, ou en rejoignant la démarche labellisante (de 1 à 5 étoiles et avec le soutien d’un conseiller de l’ADEME) en fonction du score de votre collectivité.

  3. Produire des exemples et des informations. Chacune des actions que la collectivité est accompagnée d’une fiche technique reprenant les enjeux, le contexte réglementaire, les indicateurs et des exemples de bonnes pratiques et d’actions déjà réalisées.

  4. Sensibiliser aux enjeux climat air énergie en interne. Ce programme propose des actions à mettre en œuvre liées au climat et à l’énergie pour les différents services de la collectivité. L’objectif ? Sensibiliser tous les agents territoriaux à ces enjeux et les engager dans la transition !

  5. Animer les démarches climat air énergie sur le territoire en créant un dialogue entre services, acteurs et collectivités membres de l’EPCI.

Comment m’impliquer dans la démarche en tant que collectivité ?

Il s’agit d’un accompagnement complet sur les démarches de transition écologique, destiné aux communes et aux EPCI. Les collectivités peuvent rejoindre le système de labellisation (soit l’un ou l’autre soit les deux) en se rendant sur cette page !

Au-delà du programme Territoire Engagé Transition Écologique, et afin d’améliorer les outils à destination des collectivités, l’ADEME porte la plateforme Territoires en Transitions. C’est un outil public gratuit et open-source pour les collectivités. Actuellement à ses débuts, la plateforme a besoin des collectivités territoriales pour mieux répondre à leurs besoins. Pour cela, contactez contact@territoiresentransitions.fr 

Infos pratiques

Pour connaître toutes les publications et recommandations réalisées par le Réseau Action Climat, contactez : Zoé Lavocat – responsable climat et territoire au Réseau Action Climat zoe.lavocat@reseauactionclimat.org 

Estimer la création d’emplois sur mon territoire avec l’outil TETE !

Qu’est-ce-que c’est ?

L’outil TETE (pour “Transition Écologique Territoires Emplois”) est un outil gratuit développé par l’ADEME et le Réseau Action Climat qui permet d’effectuer une estimation des emplois directs et indirects créés et détruits à travers des politiques de transition écologique à l’échelle d’un territoire (France métropolitaine) pour chaque année jusqu’en 2050. 

L’outil se base sur les données disponibles dans les Plans Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) ou tout autre travail de prospective écologique (volet énergie climat du schéma régional climat-énergie…) Il prend en compte les activités liées aux énergies renouvelables, au bâtiment, aux transports, au gaz et pétrole fossile, au réseau électrique, au nucléaire, au stockage d’énergie, aux déchets ménagers et à la réparation.

Pourquoi l’utiliser ?

Les emplois créés à l’échelle d’un territoire représentent des co-bénéfices importants d’une stratégie climat-énergie ! Les calculer avec l’outil TETE permet d’associer une réflexion socio-économique aux enjeux environnementaux et donc d’avoir une approche transversale, qui contribue à rendre la transition écologique concrète pour les collectivités.

Par ailleurs, la présentation des résultats fournis par l’outil peut être l’occasion d’initier un dialogue au niveau du territoire entre les acteurs de l’emploi et de la formation et ceux de l’environnement et de la transition et d’initier une dynamique positive permettant :

  • d’aborder les enjeux de l’adaptation des formations et des nouvelles compétences
  • d’anticiper le chantier des reconversions nécessaires induites par la transition

Comment s’impliquer dans la démarche en tant que collectivité ?

En intégrant une réflexion emploi à ses politiques territoriales de transition écologique et en contactant l’un des bureaux d’étude formés à l’utilisation de l’outil TETE ! 

Infos pratiques

Pour connaître les recommandations réalisées par le Réseau Action Climat, et en savoir plus sur l’outil TETE, contactez : Céleste Duriez – responsable climat et emplois au Réseau Action Climat celeste.duriez@reseauactionclimat.org 

Pour une politique agricole et alimentaire territoriale et résiliente avec PARCEL

Qu’est-ce-que c’est ?

PARCEL est un outil gratuit développé par Terre de Liens, la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB) et le BASIC. Il permet d’évaluer pour un territoire donné les surfaces agricoles nécessaires pour se nourrir localement, ainsi que les emplois agricoles et les impacts écologiques associés à d’éventuels changements de mode de production agricole et/ou de régimes alimentaires (émissions de gaz à effet de serre, pollution des ressources en eau, effets sur la biodiversité…).

Cet outil est basé sur 3 des principaux leviers de durabilité de l’alimentation :

  • La reterritorialisation des filières alimentaires
  • Les modes de production agricole
  • La composition des régimes alimentaires

Pourquoi l’utiliser ?

  1. Pour définir l’empreinte spatiale (c’est-à-dire la surface allouée aux terres agricoles), sociale et environnementale de l’alimentation en fonction des modes de production et de consommation. Attention, PARCEL estime des ordres de grandeur mais ne prétend pas calculer des valeurs réelles.

  2. Pour développer plusieurs scénarios à différentes échelles territoriales 

  3. Pour créer un débat et informer élus comme citoyens des enjeux territoriaux autour des politiques agricoles et alimentaires durables. 

Comment m’impliquer dans la démarche en tant que collectivité ?

PARCEL propose deux parcours principaux qui répondent aux deux questions suivantes :

Définir sa trajectoire de transition énergétique avec Destination TEPOS

Qu’est-ce que c’est ?

Destination TEPOS est une méthode de sensibilisation et d’appropriation des enjeux de la transition énergétique par les collectivités locales et acteurs locaux, en vue de la construction de plans d’action énergie sur les territoires.

Déjà mise en oeuvre sur plusieurs dizaines de territoires, l’expérience montre que l’exercice est très vivement apprécié des participants.

Solagro et l’Institut négaWatt ont développé la méthode Destination TEPOS. Elle s’appuie sur un tableur permettant l’évaluation simplifiée de la situation énergie-climat (diagnostic et potentiels), puis un plateau et des cartes à jouer permettant la co-construction du futur énergétique du territoire.

Le CLER-réseau pour la transition énergétique anime la communauté d’utilisateurs de l’outil.

Pourquoi l’utiliser ?

  1. sensibiliser les parties prenantes des démarches de type PCAET, TEPOS et plus généralement d’une stratégie énergétique territoriale, aux ordres de grandeurs de la transition énergétique ;
  2. structurer les échanges et la recherche de consensus entre les parties prenantes de manière à formuler des propositions d’actions à la hauteur de ces enjeux ;
  3. porter à connaissance des initiatives structurantes mises en œuvre sur les territoires.

Comment m’impliquer dans la démarche en tant que collectivité ?

En intégrant cette démarche à l’élaboration ou à la révision d’un PCAET, SCOT, ou autre démarche de planification et de prospective de transition énergétique  territorialisée.

Formez-vous directement à l’outil ou contactez l’un des bureaux d’études animateurs  de l’outil !

En savoir plus sur le site du CLER –réseau pour la transition énergétique

Rendre visible sa transition énergétique territoriale avec ETAPE Paysage

Qu’est-ce que c’est ?

Imaginé par le Collectif Paysages de l’Après Pétrole et ses partenaires, l’outil ETAPE Paysage aide à la spatialisation des actions énergétiques par la construction d’une démarche paysagère. Adapté à chaque territoire selon ses paysages et ses ressources, l’outil s’appuie sur des données énergétiques territorialisées, principalement issues du scénario Négawatt et de la prospective agricole Afterres 2050 de Solagro.

À partir d’un bouquet énergétique préalablement défini lors d’une session de DESTINATION TEPOS, l’outil ETAPE Paysage permet de réfléchir collectivement à la localisation et aux paysages créés par des actions de maîtrise de l’énergie et de production d’énergies renouvelables.

Pourquoi l’utiliser ?

ETAPE Paysage est donc un outil d’aide à la discussion qui accompagne les territoires dans leur transition énergétique et permet de réaliser l’importance des enjeux spatiaux et de paysage. La démarche paysagère, de par son attachement aux ressources locales, son caractère transversal et son attention à l’harmonie du cadre de vie, permet de faciliter le dialogue et d’imaginer des projets adaptés à chaque paysage.

Comment m’impliquer dans la démarche en tant que collectivité ?

En intégrant cette démarche à l’élaboration ou à la révision d’un PCAET, SCOT, ou autre démarche de planification et de prospective de transition énergétique  territorialisée.

Formez-vous directement à l’outil ou contactez l’un des bureaux d’études animateurs  de l’outil !

En savoir plus sur le site du Collectif Paysages de l’après-pétrole

Plus d'actualités