Climat : Les ONG seront vigilantes sur la feuille de route du gouvernement

Lors d’une première rencontre avec le Président de la république, les ONG françaises ont demandé à Emmanuel Macron de faire de la France un pays exemplaire de la transition climatique, en prenant des mesures concrètes dès le début du quinquennat.

Emmanuel Macron, Président de la République
Emmanuel Macron, Président de la République

Cette réunion faisait suite à la décision de Donald Trump de désengager les États-Unis de l’Accord de Paris. Une nouvelle rencontre entre les associations et le Président de la République est prévue fin juillet 2017.

Réaction de Morgane Créach, directrice du Réseau Action Climat

« Le Président de la République a annoncé vouloir aller vite et plus loin dans la lutte contre les changements climatiques et publier à cet effet une feuille de route du Gouvernement, d’ici 15 jours, validée en Conseil des ministres. Nous serons vigilants à ce que les chantiers essentiels de la lutte contre les changements climatiques y figurent : les transports, la rénovation des logements, la fiscalité, l’agriculture et l’alimentation, la transition vers les renouvelables. Nous appelons par ailleurs le Président de la République à ouvrir les États généraux de l’agriculture et de l’alimentation aux sujets de l’environnement, du climat et de la santé, ces deux secteurs étant responsables de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre de la France. »

Réaction de Claire Fehrenbach, directrice générale d’Oxfam France

« Le Président de la République s’est engagé à enfin instaurer la taxe sur les transactions financières (TTF) européenne dans les semaines qui viennent. C’est une annonce très positive après des années de discussion. Nous souhaitons que l’accord soit trouvé rapidement ; les conditions sont plus que réunies. Il est nécessaire qu’Emmanuel Macron affirme son leadership en dédiant les recettes de cette taxe à la solidarité internationale et au climat. Pour cela, nous attendons qu’il convoque un sommet avec ses homologues et qu’une affectation ambitieuse des recettes de la TTF soit actée sans plus tarder. »

Réaction de Michel Dubromel, président de France Nature Environnement

« Nous attendons des actions concrètes, qui répondent aux besoins quotidiens des Français, que ce soit en matière de mobilité, avec une fiscalité qui incite à se déplacer et à transporter moins, mieux et autrement, ou en matière d’alimentation avec des Etats Généraux de l’Agriculture qui permettent de rendre accessible à tous une alimentation plus durable et saine. »

Réaction de Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France

« Les beaux discours et les effets de communication, qu’ils soient adressés à la communauté internationale ou aux ONG, ne suffiront pas longtemps. Nous attendons maintenant des mesures concrètes dans les toutes prochaines semaines pour que la France rattrape enfin son retard dans la mise en œuvre de sa transition énergétique. Le leadership international de la France sur le climat dépendra avant tout de son exemplarité nationale sur la transition énergétique. Emmanuel Macron et son gouvernement doivent passer aux actes : mettre fin à l’entêtement d’EDF dans le nucléaire pour libérer le développement des énergies renouvelables, stopper tout projet climaticide tel que celui de la construction d’un aéroport à Notre-Dames-des-Landes, sortir de notre dépendance aux énergies fossiles et arrêter les projets d’exploration pétrolière impactant le territoire français. »

Réaction de Benoit Hartmann, directeur général du CLER – Réseau pour la transition énergétique

« Nous sommes contents de voir réaffirmé par le Président de la République l’objectif d’éradication des passoires thermiques, qui concernent 3 millions de foyers en France. Nous devons aller plus vite sur les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables, en attendant que le gouvernement fédéral des États-Unis revienne à la raison. Qui aurait pu deviner que D. Trump soit aussi fédérateur sur le climat ? ».

Plus d'actualités