Je mange moins de viande

En France, l’élevage représente plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre agricoles et utilise 80 % des surfaces agricoles. Choisir de manger moins de viande est donc une des façons les plus efficaces de réduire les émissions de gaz à effet de serre de notre alimentation.

Legumineuses
Legumineuses

Même si des améliorations techniques des modes de production permettent de réduire l’empreinte carbone du secteur de l’élevage, il sera nécessaire de baisser notre consommation de viande afin de limiter le réchauffement climatique en deçà de 2°C voire 1,5°C d’ici à la fin du siècle.

Le régime des habitants des pays occidentaux est en moyenne trop riche et pose des problèmes de santé publique (maladies cardiaques, diabète, progression de l’obésité, etc.). Les besoins nutritionnels en protéines sont de 52 grammes par jour en moyenne, alors que nous en consommons 90. Limiter la consommation moyenne de viande de ruminants à 10 g par jour et la consommation des autres viandes, du poisson et des œufs à 80 g par jour permettrait de réduire de 36 % les émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole et de 8 % les émissions totales. Un mélange équilibré de légumineuses et de céréales complètes permet d’apporter les protéines nécessaires au corps humain.

Que faire concrètement ?

  • Réduire ou arrêter sa consommation de viande, prioritairement les viandes bovine et ovine.
  • Réduire ou arrêter sa consommation de produits laitiers.
  • Préférer les viandes et les produits laitiers de qualité : d’origine locale, biologiques, AOC, Label Rouge, etc.
  • Manger des légumes secs (pois cassés, lentilles, pois chiches, haricots rouges ou blancs, etc.) et des céréales complètes en remplacement de la viande.
80
L’élevage représente plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre agricoles et utilise 80 % des surfaces agricoles.

D'autres solutions #Alimentation