Les chiffres 2017 de l’Observatoire Climat-Énergie : la France à la dérive

Le Réseau Action Climat et le CLER-Réseau pour la transition énergétique sont à l'initiative de l'Observatoire Climat-Énergie, outil de suivi et d'évaluation des résultats climatiques et énergétiques de la France.

Les chiffres pour 2017 sont publiés aujourd’hui et ils sont pour le moins préoccupants : sur 9 indicateurs du tableau de bord, 8 sont dans le rouge. Ces données chiffrées confirment qu’un sursaut est nécessaire !

Trois ans après le vote de la loi de transition énergétique, et alors que le nouveau ministre prépare la nouvelle feuille de route de la France sur le climat et l’énergie1, un bilan s’impose. C’est l’objet de l’Observatoire Climat-Énergie : montrer, pour chaque indicateur climatique et énergétique, le respect ou non de l’objectif fixé pour 2017 et, le cas échéant, l’ampleur de l’écart. Il s’agit d’un outil s’appuyant sur les indicateurs officiels de la Stratégie nationale bas carbone et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie.

La France fait fausse route

Les premiers résultats montrent que la France s’écarte des objectifs qu’elle s’était elle-même fixés. En voici deux exemples :

Les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté en 2016 et 2017 après une baisse plus ou moins régulière depuis 2005. Elles dépassent en 2017 de 6,7 % le budget carbone. Les trois secteurs les plus émetteurs (transports, bâtiments, agriculture) dépassent les objectifs pour 2017, et expliquent cet écart.

Par ailleurs, malgré l’objectif fixé dans la loi de transition énergétique – diminution de 20 % de la consommation d’énergie en 2030 par rapport à 2012 –, la consommation d’énergie a augmenté entre 2016 et 2017, et dépasse de 4,2 % la trajectoire fixée pour 2017.

Cet état des lieux appelle à un sursaut collectif : des mesures supplémentaires sont nécessaires pour revenir sur les trajectoires prévues. Le Réseau Action Climat plaide notamment pour que le Gouvernement s’engage sur 4 priorités pour le climat, en matière de transports, d’énergie, de finances et de solidarité internationale.

Plus d'actualités