Les coalitions multi-acteurs : pour le meilleur et pour le pire?

Les coalitions multi-acteurs sont souvent désignées comme un levier d'action contre la crise climatique et pour dépasser la lenteur du multilatéralisme. Le Réseau Action Climat vous invite à les analyser de plus près dans son webinaire lundi prochain!

Au cours des dix dernières années, la gouvernance internationale climatique a évolué vers une décentralisation et une complexification croissantes. La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) prend alors un rôle de facilitateur, orchestrant les acteurs traditionnels du multilatéralisme (étatiques) et les acteurs non-étatiques. Les acteurs non-étatiques étaient déjà présents lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992. Mais c’est la déception de Copenhague en 2009 qui a lancé leur dynamique d’engagement, alors que les États semblaient ne pas vouloir prendre leurs responsabilités face au dérèglement climatique. C’est ainsi que le concept du multi-acteur s’est vu de plus en plus utilisé : cette théorie propose un autre modèle de prise de décisions politiques, associant différentes parties-prenantes d’un problème, ou bien d’une solution. Parfois, les acteurs impliqués dans ce type de collaboration établissent une structure permanente formant ainsi des coalitions, dont le nombre croît fortement depuis 2015.

Mais quel est l’impact réel de ces coalitions multi-acteurs?

Même si certaines études tentent d’estimer la contribution des coalitions multi-acteurs en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, leurs ambitions restent insuffisantes pour s’inscrire dans une trajectoire de limitation du réchauffement global en deçà de la barre des +2°C. Surtout, leurs contributions réelles sont difficiles à mesurer, car peu d’entres-elles se prêtent à l’évaluation de leurs impacts et à la communication sur leur mode de gouvernance. Or, pour assurer la compatibilité des coalitions multi-acteurs avec l’accord de Paris, elles doivent être encadrées et évaluées. Au-delà de ces interrogations se pose celle de la légitimité des coalitions face aux États. Ainsi, plusieurs questions méritent d’être traitées : Quelles contributions, mais aussi quels risques présentent les coalitions multi-acteurs ? Quel est leur rôle dans la gouvernance internationale climatique ? Comment assurer qu’elles tiennent leurs engagements et soient redevables ?

On en parle lundi 16 novembre, de 16h00 à 17h30!

Ces questions vous intéressent aussi ? Le Réseau Action Climat va publier son premier rapport sur le sujet le 16 Novembre 2020, un état des lieux tentant de comprendre le monde des coalitions, mais aussi les risques et points de vigilance à en retenir. Les résultats de cet état des lieux seront présentés de manière interactive, lors d’un webinaire le 16 Novembre même, de 16h00 à 17h30. Veuillez trouver l’ordre du jour et autres détails dans l’agenda ci-dessous!

Rejoignez-nous le 16 novembre en vous inscrivant sur le lien suivant : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_kyn7B1l5RKW0HAj5xScztg 

A bientôt !

Agenda Webinaire 16 novembre 2020
Plus d'actualités