Carte de transport de la ville de Grenoble

Le Réseau Action Climat, UNICEF France et Greenpeace France publient aujourd’hui l’évaluation de l’ambition des nouveaux maires des douze plus grandes agglomérations françaises en matière de lutte contre la pollution de l’air liée au trafic routier. Ici, analyse du cas de Grenoble.

Résumé

La dynamique de Grenoble en matière de lutte contre la pollution de l’air liée aux transports est globalement en bonne voie et s’inscrit dans la continuité du mandat précédent d’Eric Piolle. Les mesures permettant de réduire l’emprise de la voiture seront poursuivies : généralisation du 30km/h, zone à trafic limité. Grenoble est la seule ville à s’être engagée à piétonniser l’ensemble des écoles maternelles et élémentaires. La dynamique en faveur des modes collectifs et actifs est aussi positive même si l’ambition en faveur du vélo devra être confirmée au regard des moyens budgétaires qui lui seront consacrés. Enfin, une zone à faibles émissions est déjà en place à Grenoble pour les poids lourds et les véhicules utilitaires légers et la nouvelle municipalité a renforcé son ambition sur le sujet en proposant d’étendre la ZFE aux véhicules particuliers, avec un objectif de sortie progressive du diesel et de l’essence d’ici 2030. Cet engagement devra encore être confirmé et précisé.

carte-transport-grenoble

Pour aller plus loin

Sorties des véhicules polluants

Notre demande :

Mettre en œuvre une zone à faibles émissions visant la sortie du diesel en 2025 puis de l’essence en 2030. 

Encore timide : Une ZFE est déjà en place à Grenoble mais elle ne concerne que les poids-lourds et les véhicules utilitaires légers avec un objectif de sortie du diesel en 2025. La nouvelle équipe municipale a renforcé son ambition sur le sujet en proposant d’étendre la ZFE aux véhicules particuliers, avec un objectif de sortie progressive du diesel et de l’essence d’ici 2030 qu’il reste à confirmer et à préciser.

Réduction de la place de la voiture

Nos demandes :

Généraliser la baisse des vitesses à 30km/h dans l’agglomération et baisser la vitesse sur les rocades. 

Abandonner tout projet de nouvelle infrastructure routière. 

Mettre en place une zone à trafic limité dans le centre-ville pour réserver la circulation aux modes actifs et à quelques véhicules autorisés. 

En bonne voie : L’abaissement de la vitesse à 30/kmh sera conforté par des mesures d’apaisement et un contrôle renforcé contre la violence routière. La baisse de vitesse sur les deux rocades sera maintenue.

En bonne voie : Il n’existe pas de nouveaux projets d’infrastructure routière.

En bonne voie : Une zone à trafic limité a déjà été mise en place, cette politique sera poursuivie durant ce mandat.

Aides financières à la transition

Notre demande :

Mettre à disposition des professionnels et des particuliers des aides financières facilitant la location ou l’acquisition de véhicules à très faibles émissions (VTFE) ou, en priorité, le report vers d’autres moyens de transports plus écologiques que le véhicule individuel. 

En bonne voie : Plusieurs aides financières existent déjà et seront poursuivies. Elles concernent à la fois les professionnels, avec notamment des aides à l’achat de véhicules utilitaires légers ou poids-lourd faiblement émetteurs, mais aussi les particuliers.

Dynamique vélo

Nos demandes :

Investir plus de 25€ par habitant et par an en faveur du vélo. 

Mettre en place d’un réseau express vélo. 

Mettre en œuvre tous les leviers d’un système vélo performant (apprentissage du vélo pour tous, service de location diversifié, stationnements sécurisés, ateliers de réparation, intermodalité avec les transports en commun et en premier lieu les trains régionaux). 

A préciser : Les ambitions de la nouvelle équipe métropolitaine sur le vélo sont fortes, en revanche, le budget qui devra accompagner la mise en œuvre de cette politique n’a pour l’instant pas été précisé. C’est pourtant un point indispensable pour permettre une mise en œuvre effective de ces propositions.

En bonne voie : À horizon 2026, 100km de pistes Chronovélo relieront Grenoble à toutes la métropole. Pour y parvenir, il est prévu de réaliser 4 nouvelles pistes Chronovélo dont un “ring” qui fera le tour de la ville. En complément de ces liaisons métropolitaines, un réseau de proximité dit “Proxivélo” sera construit pour mieux relier les quartiers entre eux.

Encore timide : Le service de location vélo sera fortement amélioré avec un renforcement et une diversification de l’offre : le parc sera élargi à 10000 vélos dont plus de 1000 vélos-cargo et vélos à assistance électrique. L’offre de stationnement sera elle aussi renforcée avec le déploiement dans les rues de Miniboxs et la création de 10 00 nouvelles places de stationnement sécurisées dans les parkings existants. Des sessions de remises en selle et d’apprentissage du vélo à tous les âges seront aussi développées. En revanche, les enjeux de réparation des vélos et d’intermodalité ne sont pas clairement identifiés.

Dynamique transports en commun

Nos demandes :

Mettre en place une tarification solidaire basée sur les ressources pour tous les services de transport. 

Améliorer qualitativement les fréquences, les amplitudes horaires des transports en commun et poursuivre le développement de transports urbains en site propre.

En bonne voie : Une tarification solidaire basée sur les ressources a déjà été mise en place. Cette dernière sera renforcée avec l’instauration de la gratuité universelle les week-ends et 7j/7 pour les plus précaires. Cette évolution est présentée comme “un premier pas vers une gratuité plus étendue”.

En bonne voie : L’offre de transport sera renforcée avec notamment la création de trambus de grande capacité et à haute fréquence pour renforcer l’offre de tramway. Des lignes de bus seront aussi transformées en chronobus afin d’atteindre une meilleure vitesse, plus de fréquence et plus d’amplitude. A noter aussi, le développement avec la Région d’un service RER métropolitain, notamment entre Grenoble et Brignoud.

Mobilité et santé des enfants

Notre demande :

Mettre en place à proximité de toutes les écoles et des crèches des rues scolaires fermées à la circulation aux horaires d’entrée et de sortie d’école, et de manière permanente autant que possible.

En bonne voie : 100 % des 120 écoles maternelles et élémentaires, publiques, privées et crèches de Grenoble auront leur Rue aux Enfants, végétalisée et sans voitures.

Aménagements et mesures Covid19

Notre demande :

Pérenniser les mesures et aménagements provisoires mis en place dans le contexte de la crise du Covid-19. 

En bonne voie puisque la majorité des aménagements provisoires mis en place sera pérennisée. A noter toutefois, deux aménagements dits “TempoVélo” ont récemment été supprimés dans l’agglomération.

L’étude complète
Plus d'actualités