Carte de transport de la ville de Bordeaux

Le Réseau Action Climat, UNICEF France et Greenpeace France publient aujourd’hui l’évaluation de l’ambition des nouveaux maires des douze plus grandes agglomérations françaises en matière de lutte contre la pollution de l’air liée au trafic routier. Ici, analyse du cas de Bordeaux.

Résumé

Les engagements pris pendant la campagne des municipales par le nouveau maire de Bordeaux sont très encourageants  pour permettre à la ville d’accélérer sa transition vers les mobilités actives et partagées, avec notamment un programme ambitieux en faveur du vélo et des baisses de vitesses de circulation. Le principal point d’inquiétude concerne la réduction de la place des véhicules les plus polluants avec l’absence d’engagement concernant la mise en place d’une zone à faibles émissions et les mesures d’accompagnement financier. Enfin, des mesures telles que les rues scolaires pourraient être mieux prises en compte pour protéger les écoles et leurs abords.

carte-transport-bordeaux

Pour aller plus loin

Sorties des véhicules polluants

Notre demande :

Mettre en œuvre une zone à faibles émissions visant la sortie du diesel en 2025 puis de l’essence en 2030. 

En retard Pas de mention précise dans le programme, mais considéré comme « un objectif premier à mettre en œuvre sur le court terme ».

Réduction de la place de la voiture

Nos demandes :

Généraliser la baisse des vitesses à 30km/h dans l’agglomération et baisser la vitesse sur les rocades. 

Abandonner tout projet de nouvelle infrastructure routière.

Mettre en place une zone à trafic limité dans le centre-ville pour réserver la circulation aux modes actifs et à quelques véhicules autorisés. 

En bonne voie : Les vitesses de circulation en ville seront réduites (20km/h dans les quartiers apaisés, 30 km/h en ville, 50km/h sur les axes pénétrants, 70km/h sur la rocade).

En bonne voie : Le maire est opposé à un projet de grand contournement.

En bonne voie : L’extension progressive du périmètre sans voitures de l’hypercentre de Bordeaux est au programme.

Aides financières à la transition

Notre demande :

Mettre à disposition des professionnels et des particuliers des aides financières facilitant la location ou l’acquisition de véhicules à très faibles émissions (VTFE) ou, en priorité, le report vers d’autres moyens de transports plus écologiques que le véhicule individuel. 

En retard car aucune mention dans le programme. Toutefois des primes incitatives de remplacement seront étudiées en même temps que la mise en œuvre de la ZFE.

Dynamique vélo

Nos demandes :

Investir plus de 25€ par habitant et par an en faveur du vélo. 

Mettre en place d’un réseau express vélo. 

Mettre en œuvre tous les leviers d’un système vélo performant (apprentissage du vélo pour tous, service de location diversifié, stationnements sécurisés, ateliers de réparation, intermodalité avec les transports en commun et en premier lieu les trains régionaux).

En bonne voie : Le budget en faveur des politiques cyclables sera multiplié par 5 à l’échelle de la métropole, soit un investissement de 350 millions d’euros sur 6 ans.

En bonne voie : Des pistes en site propre seront réalisées avec notamment la création d’un réseau d’aménagements cyclables circulaires entre les villes de la métropole (boulevards, intra rocade et extérieur à la rocade). Tous les établissements scolaires et les principaux établissements publics seront desservis.

En bonne voie : L’ensemble des leviers d’un système vélo performant ont été pris en compte dans le programme : l’offre de stationnement sera renforcée de façon significative pour favoriser l’intermodalité. De nouveaux stationnements seront créés dans le centre-ville mais également en périphérie aux abords des stations de transport en commun et des commerces. Des parkings relais voitures + vélos seront créés aux abords des intersections des voies rapides et du réseau cyclable (parking sécurisé pour laisser le vélo la nuit et stations Vcub). Les services vélo seront eux aussi renforcés avec la création de stations-service vélo dans toute la ville. Des maisons métropolitaines des mobilités alternatives seront créées sur le territoire et une offre de location de remorques vélos sera proposée ainsi que des prêts de vélo pour les enfants. Enfin, les formations à l’utilisation du vélo seront généralisées dans les écoles élémentaires et des vélo-bus “institutionnels” seront organisés dans les quartiers pour les trajets domicile-école.

Dynamique transports en commun

Nos demandes :

Mettre en place une tarification solidaire basée sur les ressources pour tous les services de transport. 

Améliorer qualitativement les fréquences, les amplitudes horaires des transports en commun et poursuivre le développement de transports urbains en site propre.

En bonne voie : Une tarification solidaire basée sur les ressources a été mise en oeuvre en 2020. Cette dernière sera améliorée et pourra aller jusqu’à la gratuité totale, par exemple pour les jeunes à faibles revenus. A noter également la gratuité des services de vélo partagé pour les 14-25 ans, la gratuité pour tous dès les seuils d’information (pollution atmosphérique) et lors des évènements publics majeurs.

En bonne voie : Le fonctionnement du réseau de bus sera partiellement réorganisé avec une augmentation des fréquences de certaines lignes et une plage horaire plus large le soir et la nuit. De nouvelles liaisons de transport en commun en site réservé seront créées pour mieux desservir les quartiers et les grands équipements. A noter aussi, la volonté d’accélérer la mise en œuvre du Réseau Express Girondin en augmentant les fréquences des trains sur plusieurs lignes dès 2021, en créant une halte ferroviaire au niveau du quartier “Pins Francs” à Caudéran et en maintenant les projets en cours de réalisation des haltes ferroviaires “Gare Médoquine” et “Sainte-Germaine”

Mobilité et santé des enfants

Notre demande :

Mettre en place à proximité de toutes les écoles et des crèches des rues scolaires fermées à la circulation aux horaires d’entrée et de sortie d’école, et de manière permanente autant que possible.

En retard Pas de mention spécifique dans le programme des rues scolaires, mais la mention de « quartiers apaisés » dont il faudra suivre la traduction dans les faits. Par ailleurs, l’annonce de vélo-bus “institutionnels” pour les trajets domicile-école est une bonne nouvelle.

Aménagements et mesures Covid19

Notre demande :

Pérenniser les mesures et aménagements provisoires mis en place dans le contexte de la crise du Covid-19.

En bonne voie : L’ensemble des aménagements provisoires seront pérennisés et les aménagements en faveur des mobilités actives poursuivis.

L’étude complète
Plus d'actualités