Autoroute #A45 et dérèglement climatique : Des paroles aux actes ?

Le projet d’autoroute est en effet contraire aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de lutte contre la pollution de l’air et donc incompatible avec les engagements du Président de la République.

Suite à la validation par le conseil d’Etat du décret de concession à Vinci pour le projet d’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne mardi 27 juin, Agir pour l’Environnement, le Réseau Action Climat, la Confédération paysanne, Attac France, France Nature Environnement, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT), ALTERNATIBA, ANV COP21, les Amis de la Terre et 350.org France adressent ce jour une lettre ouverte au Premier Ministre Edouard Philippe, au Ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et à la Ministre des Transports Elizabeth Borne, les appelant à ne pas signer le décret et à écarter définitivement ce projet inutile et climaticide.

Le projet d’autoroute est en effet contraire aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de lutte contre la pollution de l’air et donc incompatible avec les engagements du Président de la République à « aller plus loin en matière de lutte contre les changements climatiques.

Pour nos organisations, les actions et les financements publics devraient être consacrées au développement de solutions de transports qui répondent aux besoins des populations et sont compatibles avec la transition écologique.

Pour ces raisons, nos organisations nationales apportent leur soutien à l’opposition locale qui organise un grand rassemblement ce week-end à Saint-Maurice-Sur-Dargoire sur le tracé de l’autoroute.

La lettre ouverte
Plus d'actualités