Je propose un plan de mobilité

Les trajets domicile-travail représentent à eux seuls plus de la moitié des émissions de CO2 liées à la mobilité des Français : 3/4 de ces déplacements sont effectués en voiture, avec un taux d’occupation du véhicule très faible. Plusieurs alternatives existent pour se rendre au travail en limitant ses émissions de gaz à effet de serre.

Plan mobilité
Plan mobilité

Les plans de déplacements entreprises (PDE) ou inter-entreprises (PDIE) permettent de rationaliser les trajets domicile-travail et les autres déplacements professionnels. Ils concernent les salariés, mais aussi les fournisseurs, les clients, les stagiaires ou les visiteurs. Ils visent à supprimer les déplacements inutiles, favoriser les transports en commun, les mobilités actives, le covoiturage, le vélo et le télétravail. Ils deviendront obligatoires dans les établissements de plus de 100 salariés en 2018, conformément à la Loi de transition énergétique. Concrètement, cela peut se traduire par l’installation d’une aide au covoiturage dans la zone d’activité, un meilleur accès aux transports en commun, un parking vélo sécurisé, le développement du télétravail,… L’entreprise peut aussi bénéficier de l’aide des conseillers en mobilité qui permettent de trouver une solution à l’autosolisme (le fait de circuler seul dans un véhicule) quand celle-ci n’est pas évidente.

Que faire concrètement ?

C’est encore de manière volontaire que les entreprises comme les établissements scolaires, publics ou encore universitaires, réalisent des plans de déplacement. Mais les salariés peuvent les encourager dans ce sens, grâce aux délégués du personnel notamment. Et l’ADEME peut les soutenir. Ces plans de déplacement peuvent être un élément déclencheur pour développer le covoiturage pour les déplacements domicile-travail. En facilitant les rapprochements (via une plateforme propre à l’entreprise ou grâce à l’inscription des salariés sur une même plateforme publique de covoiturage), le plan de mobilité permet d’atteindre une masse critique de covoitureurs qui rassure sur les chances de trouver un passager ou un conducteur fiable, voire familier. Les employés ou employeurs peuvent aussi favoriser la visioconférence, limiter les voyages en avion et supprimer les déplacements inutiles. Les déplacements professionnels représentent encore 40 % des vols intérieurs à la France, pour lesquels des alternatives existent, alors que l’avion reste le moyen de transport le plus polluant.

3/4
Trois-quarts des déplacements domicile-travail sont effectués en voiture, avec un taux d’occupation du véhicule très faible.

D'autres solutions #Transports