17 ong françaises et européennes demandent au gouvernement français de montrer l’exemple sur la fermeture des liaisons aériennes intérieures

Le Réseau Action Climat et 16 ONG françaises et européennes s’inquiètent de la faiblesse des annonces concernant la fermeture des lignes intérieures en France, attendues dans le cadre du plan de “reconstruction” présenté par Air France aujourd’hui.

Selon le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, la France a prêté sept milliards à Air France pour que la compagnie “prenne des engagements environnementaux”. Or, ces derniers sont particulièrement faibles : le champ des vols intérieurs supprimés serait limité au nombre de 3 et au seul aéroport d’Orly, excluant la possibilité actuelle ou future de fermer des liaisons aériennes au départ de Roissy ou des liaisons inter-régionales. Cette mesure aurait un impact climatique très négligeable, puisqu’elle ne diminuerait que de 0,5 % les émissions de l’ensemble des vols au départ de la France. De nombreuses liaisons entre les villes françaises et européennes sont notamment accessibles en train en moins de 5 heures.

Les ONG estiment que la mise en place de telles mesures freinerait l’ambition des Etats européens concernant le report modal avion/train. La France a au contraire l’occasion historique de se positionner comme le premier État européen à prendre des mesures ambitieuses de fermeture de lignes intérieures pour des raisons environnementales.

De plus, la mise en place de mesures environnementales sur le secteur aérien ne doivent pas servir de prétexte aux plans sociaux. Le Réseau Action Climat appelle à ce que des mesures de justice sociale soient fixées en contrepartie de l’usage d’aides publiques, des outils d’accompagnement et de reconversions d’emplois supprimés devant notamment être prévus. Les plans de reconstruction économique doivent être un moteur de transition écologique et sociale, notamment par le biais du renforcement de l’offre ferroviaire et des services train/avion.

Alors que la mobilisation citoyenne s’intensifie sur la question de l’avion, la Convention Citoyenne pour le Climat s’étant notamment prononcée pour la fermeture des liaisons aériennes intérieures réalisables en train en moins de 4 heures, les ONG demandent à la France de prendre la mesure des enjeux de transition de ce secteur.

Plus d'actualités