L’urgence de mettre le climat au cœur du couple franco-allemand

En amont de la rencontre entre Angela Merkel et Emmanuel Macron à la COP23 à Bonn, une large coalition d’ONGs françaises et allemandes demande, dans une lettre ouverte aux deux dirigeants, de mettre le climat au cœur de leur projet pour l’Europe.

Angela Merkel et Emmanuel Macron (c)  European Council
Angela Merkel et Emmanuel Macron (c) European Council

C’est l’Union européenne qui porte les engagements climatiques de ses Etats membres au sein du système onusien. Si Emmanuel Macron et Angela Merkel souhaitent réellement mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat, ils vont devoir peser de tout leur poids pour réévaluer à la hausse la contribution climatique européenne.

L’Europe est très loin de la trajectoire fixée

L’Europe est très loin de la trajectoire fixée lors de la COP21 à Paris, c’est-à-dire maintenir le réchauffement climatique nettement en dessous de 2°C et de poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C. Les négociations sur le cadre « énergie-climat » européen, qui définit le cadre pour la transition énergétique pour les 10 prochaines années, nivelle par le bas la contribution européenne à la lutte contre les changements climatiques. L’échec des Européens à réformer le marché carbone (ETS) en est le symbole le plus fort. Alors que le prix du carbone s’effondre depuis 2010, la réforme adoptée la semaine dernière ne permettra pas de réunir les conditions économiques nécessaires aux investissements dans la transition écologique. Au contraire, elle autorise le financement de centrales à charbon par certains Etats, dont la Pologne. C’est un signal très négatif envoyé au milieu de la COP23.

Les ONGs françaises et allemandes sont convaincues que la nouvelle mandature en Allemagne comme en France offre une chance unique de renouveler l’ambition climatique européenne. Angela Merkel et Emmanuel Macron doivent, au plus vite, traduire l’accord de Paris dans des mesures nationales et européennes ambitieuses et fixer un agenda de l’action climatique en Europe.

Le Réseau Action Climat et ses partenaires appellent le couple franco-allemand à se saisir des négociations sur le paquet « énergie » européen pour sortir des énergies fossiles et engager la transition énergétique sur le continent. La France et l’Allemagne ont la responsabilité de tracer la perspective d’une société neutre en gaz à effet de serre d’ici à 2050. Là où l’Europe n’est pas assez ambitieuse, les deux dirigeants doivent aller plus loin en prenant des mesures supplémentaires pour accélérer la transition écologique.

Leur leadership en Europe et dans le monde dépendra de la cohérence de leurs actions au niveau national comme européen et de leur capacité à travailler ensemble pour une vision commune.

Les ONGs françaises et allemandes demandent à la Chancelière fédérale et au Président de la République de faire des annonces concrètes, dès la COP23 à Bonn, pour remettre l’Union européenne sur le chemin de l’accord de Paris.

Notes

La lettre franco-allemande réunit la signature de Deutscher Naturschutzring(DNR), Réseau Action Climat (CAN-France), Klima-Allianz Deutschland, Alofa Tuvalu, Bund – Friends of the Earth Germany, Care France, Care Luxembourg-Deutschland, Deutsche Umwelthilfe, FNAUT, France Nature Environnement, Fondation pour la Nature et l’Homme, Geres, Germanwatch, Greenpeace, Hespul, NABU, Oxfam France, REFEDD, WWF France, WWF Deustchland

La lettre ouverte
Plus d'actualités