Subventions aux centrales polluantes en Europe : notre réaction

Réaction du Réseau Action Climat à l’accord conclu entre les gouvernements et les députés européens.

Siège de la Commission européenne, Bruxelles
Siège de la Commission européenne, Bruxelles

Le Réseau Action Climat salue le compromis trouvé entre les gouvernements et les députés européens sur la réforme du marché électrique qui coupe enfin les subventions aux centrales à charbon d’ici 2025. Cela marque un premier pas vers la sortie du charbon en Europe.

Ce premier pas est néanmoins entaché par une clause sur-mesure accordée à des pays comme la Pologne pour leur permettre de maintenir sous perfusion financière certaines centrales jusqu’en 2030-2035. Le gouvernement polonais pourra ainsi financer la construction d’une centrale à charbon géante, Ostroleka C, même si elle devra mettre la clef sous la porte 10 ans plus tard avec la fin des soutiens financiers.

Le Réseau Action Climat reconnaît le rôle positif de la France dans la négociation sur la fin des aides pour le charbon en Europe. Elle a été décisive pour faire pencher la balancer vers plus d’ambitions. Néanmoins, il regrette qu’elle ait, en même temps, défendu bec et ongles le même système pour ses centrales nucléaires, même vieillissantes, au détriment de la transition énergétique et du consommateur français.

Si les vannes financières se referment pour le charbon, elles restent bien ouvertes pour les centrales nucléaires.

Plus d'actualités