Un Sommet franco-allemand pour l’ambition climatique en Europe ?

Le 16 octobre aura lieu le premier Sommet franco-allemand depuis la signature du Traité d'Aix-la-Chapelle (Aachen), visant à ouvrir une nouvelle page de l'amitié franco-allemande.

Angela Merkel et Emmanuel Macron (c)  European Council
Angela Merkel et Emmanuel Macron (c) European Council

Le 16 octobre aura lieu le premier Sommet franco-allemand depuis la signature du Traité d’Aix-la-Chapelle (Aachen), visant à ouvrir une nouvelle page de l’amitié franco-allemande. A cette occasion, les ONG françaises et allemandes s’unissent dans une déclaration commune pour demander à Angela Merkel et Emmanuel Macron de respecter les promesses de ce traité et de définir une réponse commune ambitieuse à la crise climatique en France, en Allemagne, mais aussi au sein de l’Union européenne.

Ce Sommet franco-allemand arrive au moment où la nouvelle Commission européenne s’apprête à rentrer en fonction et suggère l’établissement d’un Green Deal européen, visant à concilier ambition climatique et financements.

Les ONG françaises et allemandes souhaitent que le couple franco-allemand puisse soutenir cette initiative et impulser de profondes transformations de la politique climatique européenne. Les deux gouvernements devront :

  • Soutenir une augmentation de l’objectif climatique européen pour 2030 à au moins 55 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre tel que proposé par la Présidente élue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, au lieu des 40 % actuels qui nous conduisent vers un réchauffement de plus de 4°C degrés. Pour contribuer à la limitation de la température globale à 1,5°C, l’Europe devrait baisser d’au moins 65 % ses émissions.
  • Réorienter tous les outils financiers européens et nationaux en faveur d’une transition écologique ambitieuse et juste socialement. Cela commence par le Budget européen qui doit mieux cibler et soutenir les régions industrielles dépendantes des énergies fossiles dans cette transformation, mais aussi la Banque européenne d’investissements qui doit stopper tous financements au gaz, charbon et pétrole.
  • Aligner les politiques et règlementations ambitieuses, secteur par secteur, pour réduire drastiquement nos émissions. Cela concerne notamment une transformation radicale de la Politique Agricole Commune, mais aussi la mise en place d’une stratégie pour la mobilité durable, l’industrie de la transition et la réforme de notre politique commerciale.
La déclaration des ONG
Plus d'actualités