Etude prospective sur l’évolution de l’emploi dans le secteur aéronautique et l’aérien en France

Le Réseau Action Climat et Transport & Environnement publient une étude réalisée par le cabinet Secafi. Elle fait le point sur la situation de l’emploi dans le secteur de l’aviation, souligne le besoin d'anticipation en lien avec les objectifs climatiques et vise à ouvrir une discussion sur les potentiels de reconversion des travailleurs.

Plusieurs tendances de fond du secteur aérien sont accentuées par la crise sanitaire

Dans le transport aérien : 

  • L’emploi a diminué de 17 % sur les dix dernières années malgré un trafic aérien en hausse constante sur la période.
  • Les métiers supprimés et mis en activité partielle longue durée pendant la pandémie étaient déjà visés avant la crise par des plans de suppressions d’emplois.
  • Post crise COVID-19, 3 changements structurels sont défavorables à l’emploi : recul des voyages professionnels, avantage pour les low cost, progression des avions monocouloirs qui requièrent moins de personnel navigant.

Dans le secteur aéronautique :

  • L’emploi était en hausse avant la crise sanitaire (+30 % en 10 ans), mais ralentie par la délocalisation de certaines fonctions, notamment celles sous-traitées.
  • Les métiers de personnels de production, dont la part dans l’emploi avait baissé avant la crise, ont été particulièrement visés par les accords d’Activité Partielle de Longue Durée (APLD) lors de la crise sanitaire.
  • La crise pourrait également accentuer un mouvement de délocalisations d’entreprises vers des pays à bas coûts.

Dans l’aérien, des besoins d’anticipations

La conception de l’avion à hydrogène pour 2035 nécessitera des emplois d’ingénierie beaucoup plus nombreux que pour un programme classique, puis une évolution des compétences et des savoir-faire dans les métiers de production. A court terme, il risque donc d’y avoir une pénurie de compétences, notamment numériques, et une concentration des recrutements vers des emplois très qualifiés au détriment des autres. 

Enfin, le secteur s’est engagé à “zéro émission nette de CO2” d’ici 2050, irréalisable sans une baisse du trafic aérien. Plus cette réduction du trafic sera tardive et brutale, plus les effets sur l’emploi seront rapides et difficiles à gérer socialement. 

Un potentiel de reconversion des emplois vers des secteurs plus durables

Le secteur aéronautique dispose d’un potentiel de reconversion important, en interne à l’image de l’ambition affichée par Airbus dans ce domaine, et en externe grâce à des compétences transverses valorisables dans d’autres secteurs, comme le ferroviaire, les énergies renouvelables ou la rénovation énergétique. 

Les possibilités de reconversion interne du transport aérien sont plus réduites étant donné la diminution globale de l’emploi ces dernières années. Il est donc indispensable d’identifier les métiers les plus “menacés”, comme les professions intermédiaires, les employés et les ouvriers, et d’anticiper rapidement leur transition vers des secteurs plus durables écologiquement et socialement. Le Gouvernement tout comme les acteurs économiques portent la responsabilité de soutenir les reconversions pour réussir la transition du secteur et d’impliquer les premiers concernés dans cette transition : les travailleurs du secteur. 

Etude prospective sur l’évolution de l’emploi dans le secteur aéronautique et l’aérien en France

Commander nos publications

Vous pouvez librement télécharger et imprimer ces documents par vos propres moyens (n'imprimez que si nécessaire). Si vous souhaitez une information pour commander des documents que nous avons imprimés (montant du remboursement des frais de port…), merci d’envoyer un mail à contact@reseauactionclimat.org

Plus de publications
RAC_BP_Billettique_final_pages-1
Des bonnes pratiques dans les transports : offres tarifaires, réseaux cyclables, [...]
PUBLICATION-INVEST-TRANS-WEB-1
Le vrai plan d’investissement dans les infrastructures de transport pour ré[...]
Capture d’écran 2022-10-17 à 15.14.59
19 propositions pour une mobilité plus juste et plus durable
Capture d’écran 2022-09-19 à 16.04.32
Emplois et climat : relever le défi des reconversions – le cas du charbon e[...]
RAC_mobilites_final-Web-couv
Répondre aux défis climatiques : la mobilité