Acteurs non-étatiques : vers un rôle moteur dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris

En 2017, le Réseau Climat & Développement (RC&D) s'est penché sur la question du rôle des acteurs non-étatiques dans la mise en oeuvre de l'accord de Paris en se demandant quels sont les freins et les leviers pour renforcer leur inclusion.

L’enjeu de l’inclusion des acteurs non-étatiques

Les impacts des changements climatiques sont de plus en plus fréquents et intenses, et menacent particulièrement les pays les plus pauvres, et notamment les populations africaines pour qui changements climatiques et développement doivent aller de paire. Un an après son entrée en vigueur, la mise en oeuvre de l’accord de Paris est une priorité afin de réaliser l’objectif de maintenir le réchauffement à 2°C, voire 1,5°C. Si l’urgence d’une action climatique ambitieuse est ressentie, elle n’est réalisable qu’avec l’implication pleine et entière des acteurs non-étatiques à toutes les échelles d’action et dans tous les processus permettant de réaliser l’accord de Paris.

En tant que relais des préoccupations des populations locales et porteurs de solutions expérimentées sur le terrain, les acteurs non-étatiques sont la clé permettant l’élaboration, la mise en oeuvre et le suivi de projets innovants et ancrés localement.

Le RC&D : porte-voix des expériences de terrain

Le RC&D a donc réalisé cette année la publication « Acteurs non-étatiques : Vers un rôle moteur dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris » pour comprendre pourquoi et comment les acteurs non-étatiques peuvent devenir des éléments essentiels pour réaliser l’accord de Paris. Les objectifs à la fois d’identifier les freins à l’inclusion des acteurs non-étatiques, mais aussi de définir des leviers d’action favorisant leur participation à toutes les échelles d’action. Cette publication propose une analyse de la situation des acteurs non-étatiques basée sur les expériences des membres du réseau, mais développe aussi des projets innovants, issus du terrain et portés par des organisations du RC&D.

De cette analyse, réalisée notamment lors de l’atelier annuel du RC&D à Abidjan, ont été élaborées des recommandations à destination des négociateurs internationaux, des bailleurs, des initiatives, des gouvernements, des parlementaires et organisations de la société civile. Pour une mise en oeuvre juste et ambitieuse de l’accord de Paris, le RC&D recommande :

  • Renforcer l’inclusion des acteurs non-étatiques à l’échelle internationale, dans tous les espaces de discussion ;
  • Permettre la participation des acteurs non-étatiques aux processus climatiques et de développement nationaux ;
  • Assurer la coopération et la collaboration entre les acteurs locaux travaillant à l’élaboration et à la mise en oeuvre de plans climatiques et de développement.

Découvrez plus de détails sur l’analyse et les recommandations pour un régime climatique juste, transparent et solidaire en lisant « Acteurs non-étatiques : vers un rôle moteur dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris ».

Commander nos publications

Vous pouvez librement télécharger et imprimer ces documents par vos propres moyens (n'imprimez que si nécessaire). Si vous souhaitez une information pour commander des documents que nous avons imprimés (montant du remboursement des frais de port…), merci d’envoyer un mail à contact@reseauactionclimat.org

Passer commande
Plus de publications