2023 : Panorama des défenses néfastes pour le climat et l’environnement

Alors que le projet de loi de finances 2023 s’achève au Sénat et que la question des dépenses néfastes à la biodiversité est au cœur des discussions de la COP 15, le Réseau Action Climat publie le panorama des dépenses publiques néfastes au climat et à l’environnement prévues dans le budget de l’Etat pour 2023.

Ce sont au moins 67 milliards d’euros d’argent public qui subventionnent des activités contribuant au dérèglement climatique. L’année dernière ce chiffre était de l’ordre de 25 milliards, avant la guerre en Ukraine.

Ces dépenses sont directement le fruit de la dépendance française aux énergies fossiles et à la transition écologique trop lente de notre pays : dépenses fiscales sur les taxes sur les énergies fossiles, niches fiscales sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), exonérations et taux réduits de TVA pour les produits énergétiques… Cela concerne aussi les mesures pour faire face à la crise de l’énergie, qui sont pourtant nécessaires socialement. C’est pourquoi sur ce cas particulier, le Réseau Action Climat préconise des mesures ciblées et transitoires en priorité vers les ménages fragilisés. Ces mesures doivent être accompagnées de solutions structurelles pour sortir les ménages de la précarité  dont un plan de rénovation performante des logements avec un 0 reste à charge pour les plus modestes.

Commander nos publications

Vous pouvez librement télécharger et imprimer ces documents par vos propres moyens (n'imprimez que si nécessaire). Si vous souhaitez une information pour commander des documents que nous avons imprimés (montant du remboursement des frais de port…), merci d’envoyer un mail à contact@reseauactionclimat.org

Passer commande
Plus de publications