PPE et SNBC : Une ambition climatique retardée

Alors que le GIEC nous alerte sur l’urgence de mettre en œuvre et de renforcer l’Accord de Paris pour éviter le chaos climatique, l’Etat remet à plus tard une action résolue.

Alors que le GIEC nous alerte sur l’urgence de mettre en œuvre et de renforcer l’Accord de Paris pour éviter le chaos climatique, l’Etat remet à plus tard une action résolue. L’avis du Conseil Economique Social et Environnemental (9/4/2019) sur la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie) et de la SNBC (Stratégie Nationale Bas Carbone) décrit bien la situation de notre pays : une action toujours différée, une mise en œuvre et un rythme largement déficient malgré les discours et le consensus fort dans la société en faveur d’une action résolue.

Le texte du CESE, que l’on trouve ici comprend plusieurs propositions essentielles pour relancer l’action du gouvernement. Le Réseau Action Climat se réjouit de cette volonté de la société civile de mettre de la responsabilité et de l’évaluation dans ces processus qui s’apparentent encore trop à des exercices en chambre sans conséquences pour les pouvoirs publics.

Par exemple, selon la co-rapportrice du texte, Madeleine Charru, « il devient vraiment nécessaire d’inscrire dans la PPE la priorité à la rénovation des « passoires énergétiques », doté de moyens adaptés pour leur éradication avant 2030.

Parmi des préconisations très riches, l’avis insiste sur la nécessité d’une cohérence des documents publics (par exemple entre les schémas énergie-climat des différentes régions (SRADDET) et sur leur caractère contraignant (préconisations 5 à 10). Il propose de soutenir clairement les territoires qui s’engagent, en attribuant « une dotation climat-énergie pérenne aux territoires » en transition sur une durée longue (6 ans), en la liant de façon contractuelle avec les objectifs (préconisation 14).

Enfin, le CESE prend acte de la nécessité de lier climat et alimentation, en liant les recommandations nutritionnelles publiques et le plan national nutrition santé (PNNS) dans le cadre de la stratégie climat (préconisation 16).

Plus d'actualités