Plan de relance européen -Appel franco-allemand à accélérer la transition écologique

Mercredi 27 mai, la Commission européenne publiera le Plan de relance européen dont l’objet est de sortir l’Europe de la crise économique.

Dans ce contexte, les organisations de la société civile française et allemande appellent au sein d’une déclaration commune leurs gouvernements respectifs à veiller à ce que le plan de relance européen ainsi que l’ensemble des plans nationaux permettent de renforcer la solidarité au sein de l’Union européenne et d’accélérer la transition vers une société plus résiliente et durable. 

La proposition franco-allemande d’un Fonds européen de relance est un premier pas positif dans cette direction. Mais c’est bien l’ensemble des instruments de relance qui devront orienter les investissements vers les infrastructures vertes et la baisse des émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs. Et ce, tout en améliorant la qualité de vie et en garantissant une justice sociale pour tous. Le Green Deal européen, ainsi qu’un objectif climatique rehaussé pour 2030, devront être la boussole de la relance de l’économie. Conformément aux données scientifiques, nous appelons l’Union européenne à prendre ses responsabilités et à s’engager vers une réduction des émissions gaz à effet de serre d’au moins 65 % d’ici à 2030, tout en reconnaissant qu’il s’agit d’un défi important.

Morgane Créach, Directrice du Réseau Action Climat France, déclare: “La France et l’Allemagne ainsi que la Commission européenne ne doivent pas gaspiller l’argent des contribuables dans une relance qui aggraverait la crise climatique. Le plan de relance de l’Union européenne doit au contraire viser à renforcer l’ambition de l’Europe en termes de baisse de ses émissions pour 2030. Faire de la lutte contre le dérèglement climatique l’un des pivots du plan de relance européen permettra par ailleurs de rendre nos sociétés plus résilientes à l’avenir,  mais aussi de créer de nombreux nouveaux emplois ainsi que d’apporter davantage de justice sociale.”

Kai Niebert, Président de l’organisation allemande Deutscher Naturschutzring, déclare : “Ni les virus, ni la perte de biodiversité ni le changement climatique ne s’arrêtent aux frontières. C’est pourquoi l’Europe doit se saisir de l’opportunité de la relance économique post-Covid-19 pour se réinventer. Une chose est claire : seule une Europe sociale, juste, soudée et respectueuse du climat et de la biodiversité est une Europe résiliente. Nous ne prospérerons dans le monde qu’avec des emplois durables et une véritable communauté de solidarité. L’Allemagne et la France doivent utiliser la Présidence allemande du Conseil de l’Union européenne qui commencera plus tard cette année pour investir les milliards d’euros de la relance dans le sens du Green Deal. De cette façon, la transition énergétique et agricole peut devenir un projet pour plus de cohésion sociale en Europe »

Plus d'actualités