A. Merkel et E. Macron : faites du couple franco-allemand un moteur pour le climat

À l’occasion du Sommet Franco-allemand qui se tient à Berlin au même moment que le Dialogue Petersberg sur le changement climatique, les organisations de la société civile françaises et allemandes demandent à Angela Merkel et Emmanuel Macron de répondre aux crises auxquels fait face l’Europe, grâce à la transition écologique.

C’est d’autant plus important au moment où l’Union européenne doit débloquer l’ambition climatique internationale en amont de la COP24 de Katowice en Pologne.

« Nous sommes extrêmement préoccupés de voir que les politiques nationales et les objectifs climatiques européens ne sont pas à la hauteur des objectifs de long-terme de l’accord de Paris. Cette situation met en péril le leadership de l’Union européenne dans la lutte contre le changement climatique et risque d’enrayer la dynamique créée par l’accord de Paris pour relever l’ambition des pays du monde entier. » déclare Florian Schöne, Secrétaire Général de la Deutscher Naturschutzring. « Merkel et Macron ne doivent pas tourner le dos à l’héritage de la COP21 et doivent travailler ensemble pour faire de 2018 une année clé pour l’action climatique » continue Schöne.

« Angela Merkel et Emmanuel Macron ont le devoir de tenir les promesses de l’accord de Paris et d’engager l’ensemble de l’Union sur la voie d’un objectif de zéro émission nette au plus tard en 2050 » ajoute Morgane Créach, Directrice du Réseau Action Climat France. « Ces nécessaires transformations doivent être soutenues par le Budget multiannuel européen (1200 milliards d’euros sur 7 ans) et le plan d’action pour la finance durable. Il s’agit de la première des priorités économiques européennes » conclut-elle.

Christiane Averbeck, Directrice Exécutive de Klima-Allianz Deutschland, ajoute : « Le prix plancher régional du carbone proposé par la France est un premier pas dans la bonne direction. Mais pour être un succès, nous avons besoin d’un deal Franco-Allemand gagnant-gagnant sur la transition énergétique qui permette le déploiement des énergies renouvelables et la sortie du charbon et du nucléaire. Ce dernier permettra de soutenir l’atteinte des objectifs climatiques et énergétiques de la France et de l’Allemagne pour 2020 et 2030 et de tendre vers 100% de renouvelables en 2050 ».

La France et l’Allemagne sont en passe de rater leurs objectifs climat-énergie pour 2020, et échouent à se séparer de leurs sources d’énergies dominantes, pourtant néfastes, comme le montre l’étude du CAN Europe sur les progrès dans la lutte contre le changement climatique. Angela Merkel et Emmanuel Macron doivent conclure un deal équilibré sur la transition énergétique, seul à même de démontrer leur volonté et leur crédibilité sur le climat. Pour réussir, ce dernier doit comprendre la sortie du charbon en Allemagne en accord avec son Plan climat pour 2050, la fermeture de réacteurs nucléaires en France en conformité avec la Loi de Transition Énergétique, l’instauration d’un prix du CO2 tout secteur confondu, et la mise en oeuvre et le financement de mesures de transition socialement juste.

Enfin et alors que 2018 est l’année où tous les pays sont censés mettre en œuvre l’accord de Paris, la France et l’Allemagne doivent réaffirmer leur soutien pour les plus vulnérables d’entre-eux à travers la recapitalisation du Fonds Vert pour le Climat et en mettant sur pied une taxe européenne ambitieuse sur les transactions financières.

La lutte contre le changement climatique est un projet d’investissement et une condition pour redonner confiance dans un projet européen progressiste. La France et l’Allemagne doivent se saisir de cette opportunité pour approfondir leurs relations dès à présent.

Note aux rédactions

Une grande coalition d’ONG françaises et allemandes, représentée par Deutscher Naturschutzring, le Réseau Action Climat France et Klima-Allianz Deutschland, demande à Angela Merkel et Emmanuel Macron de faire du couple franco-allemand un moteur de la transition écologique à l’occasion du Sommet franco-allemand du 19 juin. 

Plus d'actualités