L’EUROPE DES PETITS PAS SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Après une longue nuit de négociations, les députés européens et les gouvernements se sont finalement mis d’accord sur la directive énergies renouvelables, une des pièces maîtresse de la transition énergétique européenne. Mais ils ont échoué à trouver un compromis sur les économies d’énergies.

L’Union européenne se dote (enfin) d’un objectif relevé d’énergies renouvelables à 32 % pour 2030 par rapport aux 27 % initialement proposés par la Commission européenne. Cet objectif est un premier pas pour débloquer la transition énergétique en Europe, même s’il reste très éloigné de ce qui est faisable et souhaitable pour mettre l’Union sur les rails de l’accord de Paris et se débarrasser des énergies fossiles.

Elle reconnaît, toutefois, le rôle des citoyens dans le développement des énergies renouvelables en levant les freins aux énergies citoyennes, essentielles à la démocratisation et à l’accélération de la transition.

En revanche, les décideurs européens n’ont pas entendu les dizaines de milliers d’européens qui demandent la fin de l’utilisation de l’huile de palme dans les carburants et ont préféré repousser la date de fin des importations à 2030. Ils laissent également les vannes ouvertes pour les autres agrocarburants issus de cultures alimentaires, comme le colza, pourtant plus néfastes que les carburants fossiles pour le climat.

Accélérer la transition en France

La France, dont la position a évolué dans la bonne direction au fil des négociations, a participé à la dynamique en faveur de la rehausse de l’objectif d’énergies renouvelables en Europe. Le gouvernement devra maintenant traduire cette ambition en mesures en faveur de la transition énergétique, qui reste atone dans notre pays, et aller plus loin que l’Union européenne sur la fin de l’huile de palme et des agrocarburants issus de cultures alimentaires dans sa stratégie de lutte contre la déforestation importée. Le texte lui donne toutes les marges de manoeuvre nécessaires pour porter ces engagements sur son territoire.

La bataille en faveur de la transition énergétique européenne continue sur les autres facettes du « paquet énergie européen », toutes aussi essentielles à la transition énergétique et à la mise en œuvre de l’accord de Paris : économies d’énergies, fin des subventions publiques aux fossiles, objectif européen climat pour 2050.

Plus d'actualités