Le futur du mix électrique français, une affaire déjà conclue ?

L’étude Les futurs énergétiques 2050 de RTE (Réseau de Transport d'Électricité) qui sera publiée lundi 25 octobre montre qu’il est possible d’aller vers le 100 % renouvelables. Nous avons donc le choix et l’étude de RTE, ainsi que les autres scénarios récents, doivent permettre un véritable débat démocratique sur cette question.

Le Président de la République et le Gouvernement multiplient les prises de parole pour affirmer qu’il est impossible de se passer d’une relance du nucléaire. Alors qu’Emmanuel Macron avait promis de ne pas décider de la construction de nouveaux réacteurs avant 2023, il envisagerait de se prononcer sur cette question avant Noël. Pourtant, l’étude Les futurs énergétiques 2050 de RTE (Réseau de Transport d’Électricité) qui sera publiée lundi 25 octobre montre qu’il est possible d’aller vers le 100 % renouvelables. Nous avons donc le choix et l’étude de RTE, ainsi que les autres scénarios récents, doivent permettre un véritable débat démocratique sur cette question.

Plusieurs trajectoires étudiées, dont la moitié visent le 100 % renouvelables

RTE étudie 6 principales trajectoires possibles, 3 d’entre elles tendent vers le 100 % renouvelables, avec différentes répartitions dans le mix et sur le territoire (une dès 2050 et deux autres en 2060 avec une part résiduelle d’énergie nucléaire en 2050). Il est donc faux de dire que “nous n’avons pas le choix”, toutes ces trajectoires atteignant la neutralité carbone.

Cette étude s’ajoute à de nombreuses autres (ADEME 2015, Shirizadeh, Perrier, Quirion 2020, AIE/RTE 2021) mettant en évidence la faisabilité technique et l’intérêt économique d’un avenir 100 % renouvelables.

Deux piliers indispensables à l’atteinte de nos objectifs climatiques et d’un avenir souhaitable

  • La sobriété a un rôle clé à jouer dans notre atteinte de la neutralité carbone. C’est une option sans regret qui doit faire l’objet de politiques publiques ambitieuses ne pouvant se limiter aux “petits gestes”. Elle incite à un changement de modes de vie et à repenser nos besoins

  • Le développement des énergies renouvelables doit être mené à un rythme bien supérieur au rythme actuel, et ce quelle que soit la trajectoire choisie. Ces énergies sont indispensables pour lutter contre la crise climatique

Dans ce cadre, un scénario 100 % renouvelables s’avère être la solution la plus sérieuse et sûre, ce que le Réseau Action Climat défend. Les scénarios qui misent sur de nouveaux réacteurs (EPR ou SMR – Small modular reactors) seront trop lents pour avoir

un impact sur le climat dans la décennie qui vient et ont de fortes probabilités de donner lieu à une explosion des coûts. Ils nous exposent par ailleurs à des risques importants. Les scénarios 100 % renouvelables ont eux des atouts pour le climat, l’environnement et l’emploi, mais aussi pour les choix de société et l’avenir souhaitable qu’ils décrivent, avec des citoyens impliqués dans les questions énergétiques, une valorisation des territoires, et des actions fondées sur des mesures et technologies matures et opérationnelles dès maintenant !

Briefing presse : Scenarios RTE, le choix du 100% renouvelables
Plus d'actualités