Energies renouvelables et efficacité énergétique au sein de l’UE : Après l’accord de Paris, les ambitions et moyens doivent être revus à la hausse

12 orientations clés pour déployer les potentiels d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique et créer les millions d’emplois associés au niveau européen.

COP21
COP21

Les ministres européens de l’environnement se réunissent demain. Dans l’actualité, la révision des directives pour mettre en œuvre les objectifs que l’Union européenne s’est fixés pour 2030 concernant la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique, notamment un objectif de 27 % d’efficacité énergétique et une hausse de la part des énergies renouvelables à « au moins 27 % » de la consommation finale brute d’énergie. Alors que la France a contribué à l’adoption de l’accord de Paris sur le climat, elle reste mauvais élève sur la transition énergétique et a reçu hier le bonnet d’âne de l’Union Européenne pour l’atteinte de son objectif 2020 sur les énergies renouvelables . Il est donc essentiel que l’Union européenne donne le la et fixe un rythme plus ambitieux.

Le CLER, réseau pour la transition énergétique, et le Réseau action climat proposent 12 orientations clés pour déployer les potentiels d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique et créer les millions d’emplois associés au niveau européen.

Energies renouvelables

  • Revoir à la hausse l’objectif d’au moins 27 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique européen en 2030 car il est très insuffisant.
  • Décliner l’objectif UE en objectifs nationaux.
  • Établir des plans nationaux et un reporting détaillés, indispensables à la tenue des objectifs.
  • Faire clairement le choix de la maîtrise de la demande en énergie et du développement des énergies renouvelables.
  • Orienter les financements vers la transition énergétique.
  • Reconnaître la valeur ajoutée des projets de territoires, portés par des collectivités et/ou des citoyens.
  • Adapter les réseaux aux besoins de la transition énergétique.
  • Ne pas fixer d’objectif spécifique pour le secteur des transports.

Efficacité énergétique

  • Se montrer plus ambitieux en matière d’objectifs d’efficacité énergétique.
  • Renforcer le rôle des régulateurs nationaux et européens.
  • Penser le financement de l’efficacité énergétique.
  • Favoriser l’efficacité énergétique dans les achats publics nationaux & territoriaux.
Plus d'actualités