Décarboner l’industrie lourde : un défi impossible pour la transition écologique ?

Avec 19% des émissions de gaz à effet de serre françaises, l'industrie est le second secteur le plus polluant après les transports. Pour autant, vouloir concilier écologie avec les secteurs de la sidérurgie, la production cimentière ou encore la pétrochimie n'est pas peine perdue.

L’industrie lourde, qu’est-ce que c’est ?

L’industrie, avec 19% des émissions françaises, se place en 2ème position des secteurs les plus émetteurs et ses 40 sites les plus importants soumis au système européen d’échange des quotas CO2 représentent à eux seuls 10% des émissions françaises.

capture-decran-2021-12-20-a-15-37-24
Source : Haut Conseil pour le Climat

L’industrie lourde compte pour 75% des émissions de l’industrie, réparties principalement autour des activités de la chimie (26%), des matériaux de construction (23%) et de la métallurgie (23%). Malgré une baisse de ses émissions entre 1990 et 2015, principalement dues à l’effort porté par le secteur de la chimie, les émissions par tonnes produites sont en stagnation depuis.

capture-decran-2021-12-20-a-15-39-53

La structure de ces trois grands secteurs varie à plusieurs égards, notamment en termes d’implantation sur le territoire, de risques de délocalisation et de concentration, mais elle présente des caractéristiques communes :

  • Un petit nombre de site fortement émetteurs

  • Des équipements industriels vieillissants à renouveler d’ici à 2030

  • Des secteurs fortement concurrentiels

  • Des investissements onéreux pour engager la transition

Quelles feuilles de route pour la réduction des émissions de l’industrie ?

Des travaux sont engagés pour accompagner la transition de ces secteurs vers une production décarbonée à travers :

Agir à l’échelle nationale

  • Les feuilles de route signées avec l’Etat dans le cadre des Contrats Stratégiques de Filières (CSF) ont été rendues publiques pour les filières chimie, mines et métallurgie et ciment 

  • La  Stratégie Nationale Bas Carbone, qui est la feuille de route de la France pour lutter contre le changement climatique et présente également une fiche dédiée à l’industrie

  • Les Plans de Transition Sectoriels (PTS) réalisés par l’ADEME dans le cadre du programme européen Finance ClimAct pour les 9 secteurs/matériaux les plus énergies intensives : acier, aluminium, ciment, ammoniac, chlore, éthylène, papier-carton, sucre et verre 

  • Par ailleurs, ces secteurs ont également largement bénéficié des appels à projet décarbonation engagés dans le cadre de France Relance

Agir à l’échelle européenne

Agir à l’échelle internationale

  • Les feuilles de route de l’Agence Internationale de l’Energie, notamment l’étude Net Zero 2050, ainsi que des études sectorielles 

  • Les travaux du GIEC

De nombreux leviers d’action sont à disposition des entreprises pour mettre en oeuvre cette transition, mais il convient de rappeler quelques éléments clés :

Finalement, de nombreux leviers d’action sont à disposition des entreprises pour mettre en oeuvre cette transition, mais il convient de rappeler quelques éléments clés : 1- Un enjeu autour de la réduction de consommation : valoriser la sobriété et l’économie circulaire 2- Des outils de contrôle ainsi qu’une réglementation adaptée sont nécessaires à l’atteinte des objectifs 3- L’investissement dans des technologies innovantes

Plus d'actualités