COP26 : le 6 novembre, rassemblons-nous pour la justice climatique

Alors que les dirigeant·es du monde entier se réunissent à nouveau pour la COP 26 à Glasgow du 1er au 12 novembre, force est de constater que rien n’a changé et que l’inaction climatique des gouvernements se poursuit. Le 6 novembre, mobilisons nous pour exiger une ambition et une justice climatiques à la hauteur des enjeux.

Trouver une mobilisation près de chez vous

Pour la justice climatique, il y a urgence

GIEC, Organisation Météorologique Mondiale, Haut Conseil pour le Climat… les rapports pointant l’intensification et l’accélération des changements du climat se multiplient en 2021.

Leurs impacts sont désormais monnaie courante dans l’actualité : sécheresses, pics de chaleurs ou inondations reviennent périodiquement, avec des bilans humains et matériels chaque fois plus lourds. Il ne s’agit plus seulement de protéger l’avenir des « générations futures » : le changement climatique est déjà présent sur l’ensemble du globe.

Seulement, ce sont les plus démuni.es qui en paient le prix le plus fort, à commencer par les pays du Sud, où les événements météorologiques extrêmes causent d’autant plus de dommages que les moyens d’y faire face sont absents.

Sur la scène politique, immobilisme et greenwashing restent de mise

Réunis pour deux semaines à Glasgow à l’occasion de la COP26, les 196 Etats signataires de l’accord de Paris ont un devoir clair : mettre en oeuvre concrètement les moyens et actions nécessaires pour limiter le réchauffement à +1,5°C d’ici 2100. Et la route est longue : malgré les annonce, nous nous situons aujourd’hui sur la trajectoire d’un réchauffement de +2,7°C.

L’heure est à une reconnaissance et une prise de responsabilité pour les pays les plus riches et les plus pollueurs. Alors qu’ils sont la cause principale des impacts du changement climatique qui affectent en premier lieu les pays du Sud, les pays riches doivent s’engager à augmenter drastiquement les financement apportés pour soutenir les mesures d’adaptation, et répondre aux pertes et dommages causés par le changement climatique.

Justice Climatique et protection des droits humains doivent être les moteurs de leurs actions sur la scène internationale. 

Rehausser et mettre en oeuvre maintenant les objectifs climatiques pour respecter l’accord de Paris n’est dorénavant plus une option, c’est une nécessité. Pourtant, face à ces alertes répétées, la réponse de nos dirigeant.e.s n’est pas à la hauteur de l’urgence. Fuite en avant technologique, fausses solutions et petits pas constituent encore l’essentiel des discours, quand scientifiques et société civile se joignent pour appeler à un changement systémique de la société.

Réformes sectorielles, augmentation de la finance climat à destination des pays du Sud, soutien à la transition agricole, énergétique, des mobilités… les solutions sont connues, et nos organisations étayent depuis plusieurs décennies ces demandes de rapports d’analyses qui prouvent leur bien-fondé. Il est temps d’opérer un changement de cap pour mettre les politiques publiques au service d’une transition écologique et sociale ambitieuse.

Ensemble, nous sommes une force immense

Partout dans le monde, les citoyen.ne.s sont conscient.e.s des enjeux et demandent des comptes à leur.s dirigeant.e.s. En France, en Allemagne, en Belgique, la mobilisation citoyenne massive a permis la reconnaissance de l’inaction climatique des Etats par la Justice. En montrant que des alternatives soutenables existent et sont possibles, en défendant leur terres contre les multinationales, en bloquant les grands projets polluants, la mobilisation des citoyen.ne.s à travers le monde s’organise et s’intensifie.

Maintenant, nous attendons les actions concrètes de nos dirigeant.e.s politiques, car elles seules pourront nous remettre sur les rails d’un monder plus juste et plus soutenable. 

Partout en France, rejoignez la mobilisation pour la Justice Climatique le 06 novembre ! 

Le 06 novembre, les citoyen.ne.s du monde entier descendront dans la rue pour exiger un sursaut des dirigeant.e.s politiques réunies à la COP26, pour une hausse générale de l’ambition, et une prise de responsabilité immédiate pour soutenir les pays du Sud face aux changement du climat. Nos mobilisations donneront de l’écho aux mobilisations locales, notamment celles qui appellent à défendre nos terres et nos droits fondamentaux, et aux mobilisations internationales qui entoureront la COP26.

Plus d'actualités