Un budget européen post-2020 pour la transition écologique en Europe

Le 2 mai, la Commission européenne présentera sa proposition pour le futur budget européen post-2020, enveloppe financière de plus de 1000 milliards d'euros sur 7 ans.

Siège de la Commission européenne, Bruxelles
Siège de la Commission européenne, Bruxelles

Malheureusement, la Commission européenne semble vouloir laisser le climat et l’environnement sur la touche des priorités du futur budget européen.

Le Réseau Action Climat appelle donc la Commission européenne à remettre le climat et la protection de la biodiversité au cœur du futur budget européen.

Le futur budget européen post-2020 doit permettre d’investir dans l’avenir et le bien-être des 500 millions d’Européens, en impulsant une transition écologique créatrice d’emplois et sources d’innovations et protectrice de la santé et de l’environnement.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a fait un pas dans cette direction en demandant à ce que le futur Budget européen contribue à la réorientation des flux financiers, privés comme publics, vers la transition écologique. À l’heure de l’ouverture de négociations houleuses entre les Etats, le Chef de l’Etat devra faire preuve d’ambition et s’engager dans cette bataille afin de transformer le budget européen. Cela doit être la première pierre de la refondation de l’Europe.

Afin de réellement enclencher la transition écologique partout sur le continent, les ONG demandent :

  • Dédier au moins 50 % de l’enveloppe budgétaire aux investissements verts (40 % à l’action climatique et 10 % à la biodiversité) : ces investissements doivent contribuer à la transition écologique tous secteurs confondus et soutenir les régions les plus en difficulté dans leur transformation vers une économie bas-carbone.
  • Adopter un budget 100 % compatible avec l’accord de Paris, la convention sur la diversité biologique et les objectifs de développement durable : une règle d’or climatique et environnementale doit garantir que chaque euro du budget européen investi n’ait pas d’impact sur le climat et l’environnement.
  • Lier l’obtention des financements européens aux engagements climatiques et énergétiques des Etats. Le Budget européen doit inciter les Etats et les régions à faire plus pour la protection de l’environnement et du climat.

Note aux rédactions : Le budget de l’Union européenne représente environ 1000 milliards d’euros pour la période 2014-2020 et permet d’investir dans des projets partout sur le continent européen : rénovation des logements, protection de réserves naturelles, soutien financier aux agriculteurs ou encore développement d’ERASMUS pour les étudiants. Néanmoins, l’autre visage du budget européen est le financement de projets destructeurs de l’environnement et du climat comme la construction d’autoroutes ou le financement d’infrastructures d’importation de gaz fossile. Ces investissements participent à l’accroissement de la pollution de l’air, la destruction de la biodiversité et les effets du changement climatique comme la montée des eaux, les sécheresses, etc.

Plus d'actualités