Agrocarburants : lettre ouverte au Premier Ministre

Lettre ouverte du Réseau Action Climat

Le Réseau Action Climat et ses organisations membres ont adressé une lettre à Edouard Philippe pour programmer la fin de la production et de consommation des agrocarburants de première génération en France, et pour maximiser les économies d’énergie dans le secteur des transports grâce au report modal et à la maîtrise de la demande.

L’augmentation de la consommation d’agrocarburants issus de cultures dédiées conduit à l’accaparement des terres et à la destruction des dernières forêts tropicales de la planète, menace la biodiversité, et augmente la volatilité des prix au détriment de la sécurité alimentaire des pays. De même, l’impact climatique de ces agrocarburants a été maintes fois reconnu par les institutions internationales, les organisations de la société civile et démontré par la communauté scientifique.

Face à ces enjeux, le Réseau Action Climat et ses organisations membres demandent à ce que la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la Stratégie National Bas Carbone (SNBC), la Stratégie Nationale de Déforestation Importée (SNDI) et la Stratégie Nationale pour l’Aérien se fassent au profit des économies d’énergie et programment la fin de la production et de la consommation d’agrocarburants issus de cultures dédiées.

Le Réseau Action Climat et ses organisations membres demandent également d’assurer que les “biocarburants” de seconde génération (notamment ceux issus des déchets agricoles et des forêts) ne se développent pas au détriment de la fertilité des sols et de la biodiversité. Ce sont les conditions sine qua none d’une politique responsable de lutte contre les changements climatiques.

La lettre ouverte
Plus d'actualités